Confinement et continuité pédagogique
Prise de température à j+7

Prenons la température


Après une semaine de continuité pédagogique, les élèves et moi avançons de manière inédite et à tâtons. 

Le confinement pèse sur le moral des troupes et ce n'est que le début. Il est important de prendre en compte les émotions des élèves encore plus que d'habitude. Pas la peine d'essayer de transmettre quoi que ce soit si on nie leurs ressentis, leurs conditions de travail à la maison. Si le coeur est lourd, la tête ne sera pas pleinement disponible. Comment se sentent-il ? Comment ont-ils vécu cette première semaine de confinement ?

Je leur ai proposé une nouvelle façon de procéder, mais est-ce que ça leur convient ? est-ce qu'ils arrivent à s'organiser ? est-ce qu'ils arrivent à comprendre sans le présentiel ? est-ce qu'ils arrivent à s'adapter ? est-ce que ça leur demande plus d'efforts qu'avant ? est-ce que ça génére du stress ? est-ce que le rythme est bon ? ou trop rapide ? ou trop lent ? est-ce que cette organisation est trop complexe ? ... ou pas ? est-ce qu'elle permet de jongler avec les contraintes familiales et celles des autres disciplines ? est-ce qu'on continue ainsi ? ou est-ce qu'il faut apporter des adaptations ? est-ce qu'ils ont des idées pour améliofrer leurs apprentissages et mon enseignement à distance ? ...

Depuis 6 mois, les 4es travaillent en classes inversées, la transition devrait être assez naturelle pour eux, mais ce n'est pas le cas des 6es. L'adaptation pour les plus jeunes me soucie davantage.

Des échanges en aparté avant ou pendant les classes virtuelles apportent quelques réponses ; des appels aux familles et des messages sur l'ENT aussi. Néanmoins, un point plus formel semble utile tant pour eux que pour moi avant de nous lancer dans une continuité pédagogique qui s'annonce plus longue que prévu.

Voici les résultats d'un sondage à J+7 auprès des élèves :



Bien, pour le moment, la majorité des élèves semble bien s'adapter et bien s'organiser. Alors on continue doucement mais sûrement pour que progressivement tout le monde arrive à monter dans le train !
Page 3 sur 9