Confinement et continuité pédagogique
Présentation du dispositif mis en place

Une situation inédite

Depuis la fin 2019, le coronavirus s'est répandu progressivement partout dans le monde. Lundi 16 mars, le Président de la République française, Emmanuel Macron a pris des mesures sans précédent. Le confinement est acté. Les écoles, collèges, lycées et universités sont fermés jusqu'à nouvel ordre. Du jour au lendemain, il a fallu mettre en place une nouvelle organisation pour poursuivre les cours à distance.

Pour ma part, j'ai opté pour les classes virtuelles à raison de 3 séances d'1 heure par semaine et par niveau (regroupement des classes d'un même niveau). L'outil du CNED a permis de les installer dès les premiers jours du confinement et de réunir une très grande majorité d'élèves. Après une semaine d'expérimentation, les élèves ont très majoritairement adhéré et voté pour qu'on poursuive sous ce format. Le rythme était lancé. 

Pour une meilleure continuité pédagogique et pour aider les élèves à prendre leurs repères en distanciel, j'ai gardé la plus grande partie de mes pratiques de présentiel. Aux rituels habituels, sont toutefois venues se greffer quelques nouvelles routines pour s'adapter à l'outil et pour pouvoir recueilir autrement les réponses ou les questions des élèves. Ce sont d'ailleurs pour certains de vraies plus values (météo intérieure, sondage...).

Reste que le distanciel ne remplacera jamais le présenciel : le contact visuel est un vrai manque (je pourrais activer leur vidéo mais je fais le choix de ne pas le faire pour les protéger d'une part et pour mieux centrer leur attention d'autre part). Ne plus voir les visages des élèves qui ne comprennent pas ou qui ont soudain le déclic m'êmpêche de compléter ou préciser mes explications si besoin, m'empêche aussi de bien évaluer le timing (ont-ils fini de répondre ou pas ?). Ne plus voir les cahiers d'élèves ne me dit pas s'ils ont bien rédigé, bien recopié ou bien cherché, s'ils arrivent à suivre. Tout cela nécessite en amont un énorme travail de préparation pour anticiper leurs questions, les pièges dans lesquels ils peuvent tomber, les oublis qu'ils pourraient avoir...

Enfin, pour les élèves qui ne peuvent pas se connecter à l'horaire prévu pour la classe virtuelle ou pour lesquels j'ai pu aller trop vite, le support complet de la séance avec tous les corrigés est intégralement mis en ligne sur l'ENT et l'onglet spécialement créé pour cette continuité pédagogique.


Des rituels qui se mettent en place

Comme évoqué plus haut, chaque séance virtuelle reprend le cadre et les rituels mis en place en présentiel avec quelques nouveautés :

  • 1. En attendant que ça commence... (rituel en 6e | rituel en 4e)
  • 2. Le plan de séance
  • 3. Le cadre de la classe virtuelle (rappelé à chaque séance et les rares fois au début pendant la séance)
  • 4. La correction des questionnaires en ligne (lorsqu'il y en avait à faire pour le jour)
  • 5. La séance de calcul mental hebdomadaire (5 questions ici formulées en QCM avec la fonction sondage de l'outil du CNED, une vraie plus value pour les élèves qui apprécient l'interactivité et pour moi qui vois en direct les réponses des élèves et peux adapter ma correction... et même avoir une idée de ceux qui ne sont plus devant l'ordi... et oui il y en a quelques-uns !)
  • 6/7. Les exercices et activités (interactivité avec les élèves grâce au chat et aux sondages)
  • 6/7. Le récapitulatif du cours (peu de changement par rapport à la pratique des classes inversées)
  • 8. De dernières questions avant de se quitter (maths ou autres)
  • 9. Et la suite ? (éventuellement avec le travail à faire pour la prochaine séance et le prochain rendez-vous)

Des bonus

Et comme il n'y a pas que des maths et qu'il faut aussi savoir se détendre et s'amuser, savoir casserr les routines, il y a quelques bonus ou surprises :

- Classe virtuelle de yoga : voir la rubrique dédiée ici

- Classe virtuelle spéciale "100.000 entrepreneurs" : voir l'article consacré ici

- Calcul mental dont tu es le héros / l'héroïne : voir l'article ici

- Des expériences par exemple pour mémoriser des formules comme en géométrie dans l'espace

- De la cuisine bien proportionnée... après l'effort le réconfort

- Des sudokus mathématiques... faut bien s'occuper comme on peut

- Des poissons d'avril... oui oui !

PrécédentPage 1 sur 5