Confinement et continuité pédagogique
Calcul mental dont tu es le héros / l'héroïne

Une nouvelle façon de pratiquer le calcul mental grâce à la classe virtuelle

Une fois n'est pas coutume, des collègues actifs sur tweeter partagent leurs idées et créations. Cette fois-ci, c'est Aline Bègue-Crézé qui a partagé une activité sur les équations mise au goût du jour avec l'outil "La Classe Virtuelle du CNED"... une activité très riche, ludique, adaptée au distanciel et permettant la différenciation. L'idée est de créer des salles virtuelles, possible avec cet outil, pour y proposer des activités différentes pour des groupes d'élèves différents. Des parcours de salle en salle leur sont proposés en termes de différenciation et remédiation.

Avant de tester moi-même une activité équivalente grandeur nature, j'ai souhaité tester le principe sur un exercice bien plus modeste avec une "séance de calcul mental dont tu es le héros / l'héroïne". Je concocte avec beaucoup d'enthousiasme deux versions, l'une en 6e, l'autre en 4e. 

Pour commencer la séance est prévue courte sur 5 questions et une durée de 5'... ça semble jouable, d'autant que les membres de ma famille éparpillés aux quatre coins de la France ont joué les cobayes. Ils sont conquis. C'est sûr, les élèves vont adorer.

Petit tuto pour changer de salle sur "La classe virtuelle du CNED"

Une première question test permet de tous se rendre en salle 1 et s'assurer que tous les élèves parviennent à changer de salles. 
Lancement de la séance (retrouver 5 salles parmi 16 en 6e / 5 salles parmi 10 en 4e)

Ensuite, les cinq questions habituelles de calcul mental sont dispersées et projetées chacune dans plusieurs salles. 

Chaque réponse (juste ou pas) à une question renvoie à une autre salle.

Les élèves doivent garder une trace écrite des 5 salles visitées, la dernière leur donnera un code pour décrypter un mot secret de 5 lettres à redonner au retour en salle principale. Ils ont 5' top chrono.

Version 6e

Ici les 5 questions de révisions sont données sous forme de QCM. Chaque réponse (juste ou pas) renvoie à une autre salle. Pour l'exemple ci-dessous (cas de la salle 9), la question suivante sera la même posée dans les salles 6, 10 et 15. 

Un élève qui fera une(des) erreur(s) ne passera pas par la(les) cinq même(s) salle(s) mais aura les cinq mêmes questions qu'un camarade ayant cinq réponses justes. En fin de parcours, le codage permettra de connaitre les erreurs commises en fonction de la lettre et sa position dans le mot.

Version 4e

Ici, le principe est quasiment le même, à l'exception du fait que les 5 questions de révisions sont des questions ouvertes. Pour chaque question, la réponse attendue est soit la bonne réponse, soit la réponse piège classique (j'ai essayé d'éviter de poser des questions avec plusieurs réponses pièges). Ainsi, la question suivante est posée dans deux salles (soit celle correpondant à la bonne réponse, soit celle correspondant à la réponse piège). Enfin, comme pour les 6es, la dernière salle donne un plan de décodage pour obtenir un mot de 5 lettres à ramener en salle principale.

Bonne réponse attendue : 8 => va en salle 8
Réponse piège : 6 => va en salle 6

La deuxième question est la même posée dans les salles 6 et 8.
Bonne réponse attendue : 4 => va en salle 4
Réponse piège : 7 => va en salle 7

La 3e question est la même en salles 4 et 7.
Et ainsi de suite jusqu'à la dernière salle
Arrivée dans la dernière salle, l'élève code ces 5 réponses par 5 lettres pour constituer un mot à ramener en salle principale.

Jour J !

Lancement avec les 4es : 

Mince alors, c'est rarement arrivé et là, bim, je me déconnecte pendant la classe virtuelle ! Badaboum, toutes mes salles virtuelles, chacune avec sa diapositive de question, disparaissent avec ma déconnexion ! Game over ! Tant pis pour mes 4es.

Lancement avec les 6es : 

Ouf ! cette fois, pas de déconnexion ! 

Les élèves partent au quart de tour. Je les vois aller de salle en salle... puis, tout d'un coup, une élève revient en salle principale "Mme, il n'y a rien en salle 3"... re-binz ! les élèves ont la main sur les diapositives dans les salles et l'un d'eux, par mégarde ou pas, a supprimé le document... du coup, tous les élèves arrivant derrière lui n'ont plus eu accès au document ! Zut !

Bon, l'idée était top mais les bugs techniques, avec le manque de paramètres pour protéger les documents dans les salles virtuelles sont également du rendez-vous... Affaire à suivre pour voir s'il est possible de les surmonter !


Page 6 sur 9